4 façons de savourer un repas au restaurant avec les enfants

Certains restaurants à travers le pays ont commencé à bannir les enfants ou à mettre en place des panneaux “No Screaming” et “Be Respectful”. Bien sûr, les enfants peuvent être indisciplinés à l’heure des repas et ils peuvent faire en sorte que manger au restaurant ne soit pas aussi relaxant qu’espéré pour tout le monde. Mais comment apprendre aux enfants à se comporter correctement dans un restaurant, s’ils n’y sont pas les bienvenus ? Apprendre à agir dans différentes situations est important pour les enfants – cela améliore leur confiance en soi et les aide à développer des aptitudes sociales – et un bon comportement au restaurant à un jeune âge leur permet de prendre un bon départ. Que vous ayez un tout-petit ou un enfant plus âgé, voyez si votre petit est prêt à commencer à manger au restaurant. Préparez-le en essayant ces techniques utiles pour une sortie sans stress.

Assurez-vous que les enfants sont les bienvenus

Tous les restaurants n’accueillent pas les enfants ; certains sont explicites à ce sujet, d’autres ne le sont pas. Jouez la sécurité et appelez à l’avance. C’est une bonne occasion de vérifier qu’il y a un menu pour enfants ou quelque chose sur le menu “normal” que vos enfants aimeront manger. Certains endroits préparent des plats sur mesure s’ils n’ont pas de menu pour les enfants ou omettent les ingrédients trop “compliqués” à apprécier pour les jeunes palais. D’autres font des pieds et des mains pour accommoder les petits clients, avec un service de stockage des poussettes et des crayons de couleur pour divertir les petits.

“L’heure des repas est tellement importante pour les familles, surtout dans les villes où tout le monde manque de temps,” dit Marc Murphy, qui, en tant que chef et propriétaire des restaurants Landmarc à New York, a rendu ses restaurants à la fois adaptés aux adultes et aux enfants. “J’ai des enfants, et je voulais créer des restaurants qui accueillent les familles et qui ont assez de plats à proposer aux enfants, sans donner l’impression aux adultes de manger chez Chuck E. Cheese.”

Commencez par voir petit

S’il s’agit de votre première sortie au restaurant avec les tout-petits, choisissez un endroit agréable, pas trop fantaisiste et accueillant pour la famille. Au début, ne commandez qu’un seul plat (sautez les hors-d’œuvre et les desserts). “La plupart des parents peuvent évaluer ce que leurs enfants peuvent gérer”, dit Jessica Ritz, créatrice de Taster Tots LA, un blog qui énumère les restaurants enfants-friendly avec une nourriture adaptée aux adultes à Los Angeles. “À un certain âge, certains enfants aiment aussi faire ce chaque événement un jeu, comme mettre une serviette en tissu sur leurs genoux.” Murphy ajoute, “Ne sous-estimez pas tes enfants, ils aiment vraiment être traités comme des adultes !”

Mangez tôt

Un enfant trop fatigué ou trop affamé n’est amusant pour personne, alors allez à votre endroit préféré au milieu de l’après-midi, après que votre tout-petit ait fait une sieste, ou pendant que le “Early Bird Special” est encore disponible. Le restaurant sera plus calme, vous serez moins susceptible de déranger les autres convives, le personnel sera moins fatigué et (mieux encore) votre enfant ne sera pas épuisé. “Il n’y a rien de tel qu’aller dîner très tôt dans un restaurant, lorsque l’on vient avec des enfants, surtout s’ils sont très jeunes, ” conseille Ritz. Un souper à 17h ou à 17h30 signifie aussi rester sur la bonne voie avec les routines du soir et allouer du temps supplémentaire au cas où les plans de la soirée déraillent.

Toujours dire “merci”

“Quel meilleur endroit pour les adultes pour enseigner les bonnes manières que dans les restaurants ?” demande Ritz. Profitez de l’occasion pour expliquer à quel point il est important de dire “s’il vous plaît” et “merci” aux serveurs lorsqu’ils répondent à une demande et de redire “merci” à l’hôte du restaurant à la fin du repas. Si les enfants sont en âge de le faire, apprenez-leur à donner des pourboires pour un bon service et demandez-leur de vous aider à compter le pourboire. “Si vous pouvez libérer une minute avant de partir, faites un effort pour ranger un peu la table” dit Ritz. “Surtout si c’est un endroit où vous souhaitez manger à nouveau !”

7 types de garde d’enfants pour que les parents puissent enfin sortir au resto (sans les enfants)

Amener ses enfants au restaurant est formidable, mais les couples méritent aussi d’être seuls et de profiter de leur plat ou de leurs amis en toute tranquillité. Voici donc 7 options pour trouver une baby-sitter et passer la soirée sans enfant

Fête entre ami... Sans enfants !

Lorsque vous êtes célibataire, que vous sortez ensemble et que vous n’avez pas d’enfants, la décision la plus importante que vous devez prendre au restaurant, c’est le rouge, le blanc ou la bière. Mais quand on est marié (ou en couple) avec des enfants, le simple fait de penser à manger au restaurant en couple peut vous pousser à boire de la vodka directement à la bouteille : seule l’option du babysitting dépasse souvent le repas, et c’est en supposant que vous pouvez trouver quelqu’un de fiable pour garder les enfants. Amener les enfants avec vous ? Bien que “pourquoi pas”, la réponse est non : vous méritez un moment à deux (ou seul.e) ! Et il y a, en fait, de meilleures façons d’embaucher une gardienne d’enfants que de harceler des adolescents au centre commercial local (ou n’importe où d’ailleurs : harceler des adolescents = mauvaise idée). Voici sept façons de trouver une garderie pour que vous puissiez profiter d’une soirée bien méritée.

LE MOINS CHER : La famille

(Les parents, les frères et sœurs adultes et les cousins, même les cousins au second degré feront l’affaire) PROCESSUS : Il suffit d’appeler ! Ou mieux encore, un texto. COÛT : Zéro – à moins que vous n’ayez le genre de parents qui vous ont fait payer un loyer pour vivre dans leur maison après l’université. Dans ce cas, vous pourriez en avoir pour quelques dollars, ce qui reste bien en dessous du tarif professionnel en vigueur. POUR : Economiser de l’argent et avoir totalement confiance puisque vos enfants sont entre de bonnes mains. CONTRE : Risque de détérioration des relations et d’éducation des enfants différentes de la vôtre.

LE PLUS PRATIQUE : Les familles du quartier

Processus : Demandez-leur gentiment s’ils vous rendraient ce petit service – ils savent à quel point c’est difficile ! Vous pourriez aussi suggérer une date qui coïnciderait avec votre souper. Si c’est une soirée pyjama, tant mieux ! Coût : Probablement zéro tant que vous promettez de rendre la pareille. POUR : Économiser de l’argent + les enfants passent une bonne soirée entre amis. CONTRE : vous serez tôt ou tard coincé à garder la couvée de vos voisins.

LES MEILLEURS AVANTAGES À LONG TERME : Coopérative de gardiennage

Processus : Certaines familles mettent en place une “communauté de garde d’enfants” : plus vous gardez les enfants de tout le monde, plus vous accumulez de points… que vous pourrez employer à faire garder vos propres petits le moment de votre dîner en tête à tête venu. Coût : Zéro, au-delà de votre temps précieux. POUR : Économie d’argent, sens de la communauté. CONTRE : Une planification à l’avance est nécessaire ! S’il y a une coopérative de gardiennage dans votre communauté, vous devez quand même y consacrer du temps pour accumuler des points. S’il n’y en a pas, vous devez l’organiser et faire monter d’autres familles à bord.

MEILLEUR GAGNANT GAGNANT : Les professeurs et animateurs

Processus : Beaucoup d’entre eux sont désireux de faire de l’argent supplémentaire sur le côté par le babysitting. Et comme ils supervisent déjà vos enfants, tout le monde sait exactement dans quoi ils s’embarquent. Coût : Négociable ; vous serez peut-être même en mesure de conclure une entente à long terme. POUR : Relation préexistante, expérience de travail avec les enfants. CONTRE: Mélanger le personnel et le professionnel est toujours délicat. S’ils disent non ou que ça ne marche pas, essayez de ne pas le prendre personnellement.

MEILLEURE CHOIX ÉCONOMIQUE : L’étudiants de niveau collégial

Processus : S’il y a une université à proximité, il y aura certainement des jeunes adultes désespérés à la recherche d’un emploi à temps partiel. Certains établissements ont même des services d’emploi pour les étudiants, alors consultez leur site Web. Sinon, vous pouvez le faire à l’ancienne en imprimant des dépliants de recherche d’aide et en demandant où vous pouvez les laisser sur le campus. Coût : Négociable. Encore une fois, vous serez peut-être en mesure de conclure une entente régulière. POUR : Donner à quelqu’un son premier emploi, probablement plus fiable qu’un lycéen… CONTRE: Ou peut-être pas. Vous vous souvenez de la façon dont vous vous comportiez à l’université ? Ouais. Renseignez-vous sur l’expérience et les références de votre futur.e babysitter.

LES PLUS PROFESSIONNELLES : Les babysitters en ligne

Processus : Les services de garde d’enfants sont une grosse affaire, surtout sur Internet. Il existe un certain nombre d’entreprises nationales comme Bsit qui relient familles et babysitters. Les règles varient, mais les parents paient habituellement des frais d’inscription, puis paient la babysitter au moment de la réservation. Coût : Varie selon le service, l’emplacement, l’expérience. POUR : a priori, vous embauchez un.e professionnel.le qui sait ce qu’il.elle fait. Contre : La plupart des services ne vérifient pas les babysitters dans leur base de données, donc ce n’est potentiellement pas mieux que d’appeler les gens sur Craigslist. Assurez-vous de vérifier le curriculum vitae et les références de votre future gardienne et discutez avec elle.

LE PLUS AMUSANT POUR LES ENFANTS : Espaces de jeu locaux ou gymnases pour enfants

Processus : Dans les grandes villes, des aires de jeux et des gymnases pour enfants accueillent des services de garde en soirée afin que les parents puissent profiter de quelques heures de tranquilité. Ces séances mensuelles de plusieurs heures comprennent habituellement de la pizza, du jus et une activité ou un film. Des chaînes nationales comme Kidville et The Little Gym proposent ces “soirées parents” dans des lieux choisis. Pas de gymnase pour enfants près de chez vous ? Renseignez-vous auprès de votre centre communautaire local ou même votre école. Coût : Moins cher qu’une baby-sitter, et les enfants sont nourris. POUR : Les enfants s’amusent autant que vous. CONTRE : Ces programmes ont tendance à se terminer tôt. Pas de danse après le dîner !